CIRCULE, VIRGULE, OU JE T’APOSTROPHE !



Un jeune instituteur débarque dans le village. Le maire, voulant voir de quel bois est fait ce citadin, décide d'assister à une leçon.

Celle-ci porte sur l'importance de la virgule.

Au bout d'une demi-heure, la leçon prend fin et les enfants sortent pour la récréation.

Le maire fait alors remarquer à l’enseignant que, une demi-heure, c'est consacrer beaucoup trop de temps à la petite virgule ! Il y a tout de même des sujets bien plus importants à traiter !

    -    Pas importante, la virgule ? Vous croyez ? répond l'instituteur.

Il va au tableau et écrit :

Le maire dit l'instituteur est un imbécile.

    -    Maintenant, avec la ponctuation : d'abord avec deux points, puis avec deux virgules, ce qui donne :

Avec deux points :

Le maire dit : l'instituteur est un imbécile.

Avec deux virgules :

Le maire, dit l'instituteur, est un imbécile.

    -    Alors, sans importance, la virgule ?

 



Petites causes, grands effets. Le diable se cache dans les détails.

Les rédacteurs de lois, contrats et règlements divers le savent très bien.