CHAUSSURES À CRÉDIT

 Bible de l'humour juif - p. 231

Dans une boutique de chaussures d'un quartier un peu miteux, le patron instruit son nouveau vendeur :

    • Ici, on ne fait pas crédit. Vous ne vendez qu'à ceux qui paient comptant. Ne laissez même pas une paire de chaussures sortir du magasin sans avoir été payé entièrement.

 La première cliente du vendeur choisit une paire de chaussures. Au moment de payer, elle s'excuse :

    • Je n'ai que quarante Euros sur moi. Je vous apporterai le reste demain sans faute.

 Le patron, qui était dans la réserve, au sous-sol, entend et se précipite. Mais il arrive trop tard, la cliente est partie et s'est fondue dans la foule avec les chaussures payées la moitié de leur prix.

 Furieux, il s'en prend à son vendeur :

    • Vous êtes complètement stupide ou quoi ? Vous n'avez pas compris ce que je vous ai dit ce matin ? Cette femme ne reviendra jamais vous donner le reste !

 Le vendeur répond en souriant :

    • Rassurez-vous, monsieur. Elle reviendra. Dans la boîte, j'ai mis deux pieds gauches.

 

  

Et elles font Miaouou ! Grrrrr ! Ffffftttt ! Quand un importun s'approche.