LE SERMON DE NASREDDINE

 

 Au cours de ses multiples voyages, Nasreddine arriva un jour dans un village et décida de s’y installer pour quelques temps. Les gens du village en furent très contents. Il était rare qu’un sage comme Nasreddine leur fasse l’honneur de s’arrêter chez eux.

Le vendredi, à l’heure de la prière, ils étaient tous rassemblés pour écouter le sermon du grand Nasreddine Hodja. Mais lui, ce jour là, n’avait aucune envie de parler. Il monta en chaire, regard la foule et dit :
-Savez-vous de quoi je vais vous parler aujourd’hui?
-Non! Répondirent-ils d’une seule voix.
-Alors, vous ne méritez pas que je vous parle.
Et il partit.
Pendant la semaine, les gens se consultèrent, et décidèrent de répondre “oui” lors de la prochaine prière, à la question que leur poserait le grand Nasreddine.
La semaine suivante, le Hodja monta en chaire, et, n’ayant toujours pas envie de parler, il posa la même question:
-Savez-vous de quoi je vais vous parler aujourd’hui?
-Ouiii, répondirent-ils tous allègrement, d’une seule voix, comme ils l’avaient prévu. Tant avaient-ils envie d’entendre un des sermon de Nasreddine le sage.
-Alors, il est nullement nécessaire que je vous le dise moi-même!
Et il sortit.
Tout au long de la semaine suivante, les gens du village se consultèrent à nouveau – déterminés à ne pas se faire avoir une fois de plus – finirent par trouver une solution : la prochaine fois, ceux qui seront assis à gauche diront “oui”, et ceux qui seront assis à droite diront “non”. Ainsi, Nasreddine sera obligé de faire un sermon.
Le vendredi suivant, Nasreddine n’avait toujours pas envie de parler. Il monta en chaire et repose sa question:
-Savez-vous de quoi je vais vous parler aujourd’hui?
-Oui, répondirent ceux qui étaient assis à gauche.
-Non, répondirent ceux qui étaient assis à droite.
Le grand Hodja les regarda tous et dit :
-Que ceux qui savent le disent à ceux qui ne savent pas!
Et il partit pour ne plus jamais revenir”.