31 juillet 2010

"L'air de la bêtise" est toujours d'actualité

Jacques BrelL'AIR DE LA BÊTISE1957 Extrait du célèbre opéra "La vie quotidienne" Mère des gens sans inquiétudeMère de ceux que l'on dit fortsMère des saintes habitudesPrincesse des gens sans remordsSalut à toi Dame BêtiseToi dont le règne est méconnuSalut à toi Dame BêtiseMais dis-le moi comment fais-tu?Pour avoir tant d'amantsEt tant de fiancésTant de représentantsEt tant de prisonniersPour tisser de tes mainsTant de malentendusEt faire croire aux crétinsQue nous sommes vaincusPour fleurir notre vieDe basses... [Lire la suite]
Posté par helene-loup à 10:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juillet 2010

"Le cri de l'araignée" (mais pas celle de Sylvain Gabriel : Cf note)

LA SAISON CULTURELLE 2010-2011 CLV D’après l’exposé de mademoiselle Camélée, docteur-es-culture clvillaise   Une série de petits incidents, un point qui change de couleur sur un programme, un cri aigu inexplicable durant une répétition, un instrument de musique qui joue tout seul, un aspirateur qui parle dans la salle de spectacle, et d’autres encore, émaillent le travail préparatif de tous ceux qui sont concernés par la saison culturelle à venir de ClV.   En... [Lire la suite]
Posté par helene-loup à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2010

La Puce Camélée

UN CRI A LA PATINOIRE   Tout commença par un petit cri aigu comme Clémence enfilait son patin gauche. -         Pourquoi cries-tu comme ça ? demanda Clément. -         Mais… ce n’est pas moi ! -         C’est qui, alors ? s’étonna Clémentine. -         Peut-être lui, murmura Clémence en regardant d’un air soupçonneux le garçon blond qui, debout face à eux, le pied sur un banc, finissait de... [Lire la suite]
Posté par helene-loup à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2010

Article : UN FONCTIONNEMENT DE CONTEUR

Précédent article pour le site "bien vieillir : « Contes et conteurs d’hier et d’aujourd’hui »   Dans les années 1960, conter n’était pas un métier. Etre artiste en était à peine un, du moins dans une famille « bourgeoise », encore plus quand cette bourgeoisie était d’assez fraîche date (deux à trois générations). J’aime enseigner, j’aime les histoires et les mots. J’ai donc choisi d’être professeur de Français. Mais je n’ai pas exercé très longtemps : des soucis de santé m’ont « mise entre parenthèses » pour... [Lire la suite]
Posté par helene-loup à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]